Fashion HOME

Paris Fashion Week 2016 : Défilé Coppélia Pique

fashion-week-defile-coppelia-pique

Coucou les filles, j’espère que vous allez bien et que vous serez contentes de lire cet article, car je me rend souvent à des défilés pour la fashion week depuis que je suis à Paris, mais je ne vous ai jamais réellement parlé de ça, hormis sur snapchat (: littlassie ). Tout simplement parce que je ne voulais pas faire « celle qui se prend pour une star », invitée à des shows comme Galliano, Mashama et bien d’autres en automne dernier, ou encore Coppélia Pique vendredi soir. Le truc, c’est que vous êtes plusieurs à me demander comment se passe un vrai défilé !

Dans cet article vous trouverez un résumé de la nouvelle collection de Coppélia Pique, et de son défilé de vendredi, « A bloody love story« , (moi, rien que le titre m’a donné envie d’y aller !!), et également un petit aparté sur comment je fais pour être invitée, et comment ça se passe en général ! 

Commençons par le défilé de vendredi soir, celui de Coppélia Piqué. Cette marque a été créée par Axelle Migé, une créatice de mode française que j’admire beaucoup ! En fait, elle a même travaillé pour la Maison Dior et Cacharel avant de créer sa propre marque en 2011, et c’est un parcours que j’aimerais imiter ! Travailler dans des grandes maisons comme elle, est un de mes rêves ahah !

La collection Prêt-à-porter Automne-Hiver 2016/2017 de Coppélia Pique met à l’honneur les mythes universels des amours empêchées dans une Renaissance modernisée. Je sais, on dirait que je vous parle chinois, mais tout défilé et toute collection a un sens, un thème, une histoire. Et c’est pour ça que d’ailleurs, parfois on se demande « mais qu’est-ce que c’est que cette tenue… ? » La mode, c’est un art, un art qui raconte une histoire. C’est pour ça qu’elle ne parle pas à tout le monde, que certaines personnes se sentent « exclues », ou tout simplement ne comprennent pas ce qu’on aime dans la mode. Elles se contentent de s’habiller.

Tout ça pour répondre à la question « Pourquoi les créateurs font toujours des vêtements très bizarres ? » que vous m’avez beaucoup posé. C’est vrai que lors des défilés de la Fashion week, vous remarquez toujours des tenues « importables » dans la vie de tous les jours. Mais ce que j’ai aimé dans la collection de Coppélia Pique, c’est que sur certaines tenues, j’avais l’impression qu’Axelle Migé me parlait à moi, que je pouvais porter ce vêtement (pas tous bien sûr, mais j’aime beaucoup certains styles de tenues, que je vais vous poster juste dessous !).

On continue l’histoire de la collection ? L’Amante (puisqu’on parle des amours empêchés) prend place au sein d’une composition mêlant jeunes patriciennes, gardiennes et dragons. A l’image de tableaux présentant Francesca da Rimini et Paolo Malatesta, ou Saint Michel et le Dragon, l’épée est le catalyseur de la transformation de la femme.

Ce cycle débute par la naissance ovoïde de l’Amante. La blessure marque son adolescence : la femme devient dragon, puis figure déifiée. Cette histoire se retrouve grâce aux jeux de découpes et d’incrustation de matières sur les vêtements. Les étoffes luxueuses se marient à des touches très contemporaines de tissus techniques sportswear. C’est justement cette partie de tissus « sportswear » qui m’a intriguée, la collection est très chic, mais avec des tissus agréables, et modernes ! J’ai également beaucoup aimé les couleurs, qui me sautaient aux yeux, je ne pouvais regarder nulle part ailleurs.

Seconde petite partie de l’article, comment j’ai fait pour être invitée ? Tout simplement, merci a ce blog, et à vous de me suivre ! Je suis contactée par des agences de communication, et j’ai donc une place dans le coin « presse » des défilés. Avant le blog, j’avais déjà essayé de me rendre à un défilé en attendant devant la porte, espérant qu’ils laissent rentrer des « civils », mais je peux vous dire, que c’est souvent des échecs ! ahah, surtout pour les grosses marques. Mais essayez toujours, vous pourrez peut être rentrer et avoir votre place en « standing« , c’est à dire debout. Certains défilés vous autorisent, mais ça ne m’est jamais arrivé.

Ce que je voulais absolument vous dire dans cet article, c’est que tous les défilés sont différents. Je me suis rendue à un défilé de marque de grande renommée comme Galliano (et je n’y étais pas invitée grâce au blog), mais je peux vous dire que c’était très différent de celui-ci. Tout d’abord, il y avait beaucoup plus de gens présents « pour se faire voir », alors qu’au défilé de Coppélia Pique, l’ambiance était moins « m’as-tu-vue »… Il n’y avait pas de célébrités, ni de photographes devant l’entrée. Mais la collection n’en était pas moins bien, au contraire. Le lieu était magnifique, dans une Eglise, (oui ça m’a un peu frappée au début, mais le rendu était très joli, et travaillé), ce qui est dommage, c’est qu’une petite partie de l’Eglise était en travaux, et que ça « gâchait » un peu le décor, m’enfin ça ne m’a pas empêchée d’apprécier.

Conclusion, j’adore les défilés, j’adore la Fashion Week de Paris, j’adore découvrir de nouveaux créateurs, de nouveaux univers ! Je connaissais déjà la marque Coppélia Pique, mais depuis le défilé je pense suivre un peu plus ce qu’ils font, ne serait-ce que pour déceler les prochaines tendances, parce que je dois avouer que la créatrice a beaucoup de goût !

PS : oui, j’ai vu que les mannequins ont du doré plein le visage, mais c’est une chose qui se fait dans le luxe ahah, vous aviez déjà remarqué que les mannequins avaient des maquillages bizarres hein ? La preuve en est, mais toujours élégamment.

coppelia-pique-fashion-week

paris-fashion-week-defile-coppelia-pique

coppelia-pique-defile-paris-fashion-week

coppelia-pique-fashion-week-paris

fashion-week-paris-2016-coppelia-pique

axelle-mige-coppelia-pique

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    mademoisellemode
    10/03/2016 at 16 h 39 min

    Très joli ^^

    kisses
    http://www.mademoisellemode.com/

  • Leave a Reply